RH 3.0 : les atouts de la digitalisation du recrutement

La digitalisation du recrutement , une solution efficace pour simplifier et optimiser les processus de recrutement. 

Un contexte sanitaire inédit
Les contraintes actuelles de distanciation imposées par le confinement liés au fléau du coronavirus ont mis en évidence le potentiel des nouveaux outils et services digitaux; ils ont largement contribués à maintenir partiellement à flot l’activité économique et sociale en France et dans la plupart des pays touchés par la pandémie.

Bien avant cette crise majeure, la numérisation des outils indispensables pour sourcer et recruter des profils avait déjà démontré à quel point ils pouvaient faciliter, accélérer et améliorer les actions menées par les experts RH au sein des cabinets de recrutement.

De nouvelles perspectives grâce aux algorithmes
Les algorithmes des outils de recrutement tels que les ATS (Applicant Tracking System) ont permis d’élargir le champ des recherches et d’affiner le filtre de sélection : les cabinets de recrutement ont ainsi pu constituer des viviers de candidats et optimiser la qualification des profils.

Grâce à leurs fonctionnalités étendues, ces outils permettent notamment d’ouvrir de nouvelles perspectives, de limiter l’impact des formalités, la saisie des données ; les experts RH peuvent se consacrer pleinement au dialogue, à l’échange avec les clients (en distanciel), ils sont ainsi en mesure de leur fournir des données encore plus structurées, mieux qualifiées. La relation avec les candidats est, elle aussi, facilitée, optimisée, car le filtre des ATS permet d’aller à l’essentiel lors des entretiens et de s’affranchir des formalités incontournables. L’entretien gagne alors en efficacité, en pertinence et en convivialité.

Des outils digitaux pour continuer à recruter
Ces mêmes outils digitaux ont aussi permis aux cabinets de recrutement de maintenir leur activité, malgré tous les freins, tous les obstacles liés à la pandémie et la distanciation induite par ce fléau. Leur rôle a donc été essentiel pour permettre aux entreprises de mener à bien les recrutements qui étaient indispensables pour honorer les commandes passées, et éventuellement répondre à nouvelles demandes, de nouveaux marchés.

Pourtant, cette digitalisation du recrutement avait été au départ comparée par certains à une nouvelle forme de taylorisation, assimilée à une déshumanisation des ressources humaines. Mais, les agences de recrutement et les entreprises qui recrutaient, ont très rapidement mesuré tout le potentiel de ces nouveaux outils devenus indispensables dans cette conjoncture de crise sanitaire.

Des réseaux sociaux pros de plus en plus déterminants
Ils ont fait leur entrée sur la toile au début de la précédente décennie, les réseaux sociaux professionnels, Linkedin et Viadeo, pour ne citer que les plus connus, ont ouvert de nouvelles perspectives pour les internautes qui recherchaient un emploi ou souhaitaient faire évoluer leur carrière. Ces mêmes réseaux ont rapidement suscité un vif intérêt auprès des entreprises qui souhaitaient recruter, plus rapidement, à moindre coût. L’apparition et le développement de ces nouveaux médias ont eu un impact majeur sur la transformation des outils, des méthodes RH.

Ils ont accéléré le processus de digitalisation et par conséquent de « démocratisation » du recrutement. Dès lors, de nombreuses plateformes de recrutement digital ont aujourd’hui. Ces réseaux sociaux ont également permis aux sociétés d’optimiser leur visibilité auprès de leurs clients et accroître leur pouvoir d’attractivité pour recruter de notamment de nouveaux cadres et salariés qualifiés.

Le distanciel facteur d’ouverture et de diversité
L’entretien vidéo en ligne (donc à distance), par exemple, va très vraisemblablement devenir une norme, un outil incontournable pour les recruteurs et les employeurs. Il a déjà permis et permettra dans le futur de pouvoir, à la fois, élargir le choix des profils pour les recruteurs et offrir plus de chance à des candidats qui avaient notamment des contraintes de déplacement. Les gains de temps et la limitation des coûts sont et seront, même après la crise, des arguments rationnels et majeurs pour généraliser l’usage du distanciel.

Un retour à la normale avec le présentiel
Il y a fort à parier que « le retour à la normale », l’après crise sanitaire, n’entraîneront probablement pas l’abandon de ces outils digitaux. Mais la fin des contraintes de distanciation permettra de renouer avec le contact, les échanges, les entretiens avec un expert métier, en présentiel. Le facteur humain est un facteur essentiel dans toute démarche de conseil RH, dans toute mission de recrutement. L’expert métier reste l’interlocuteur privilégié au cœur de toute mission de recrutement. Avec l’appui du digital, il met son expérience au service des entreprises qui souhaitent intégrer de nouveaux éléments au sein de leur effectif.

Des changements pérennes
L’après-covid devrait entraîner des changements pérennes, une rationalisation des relations et des échanges professionnels, pour optimiser les plannings, les coûts financiers, l’impact environnemental des déplacements et gagner en efficacité. Les entreprises seront plus que jamais à la recherche de profils professionnels ciblé, à même d’imaginer pour les décennies à venir, les solutions pour réagir face à d’éventuelles situations de crise comparables à celle que nous vivons actuellement.

C’est ce que confirmait, Wade Burgess, vice-président de Linkedin, à l’occasion du forum économique de Davos, lorsqu’il déclarait : « Traditionnellement, ce qui séparait une entreprise moyenne d’une grande, c’était la technologie. Nous sommes au milieu d’une transformation. Aujourd’hui ce qui différencie une entreprise moyenne d’une grande, c’est le talent ».

Les consultants métiers : des interlocuteurs incontournables
Les experts des cabinets de recrutement sont et resteront des interlocuteurs majeurs pour exploiter tout le potentiel de ces outils digitaux et accompagner les entreprises dans cette nouvelle révolution technologique et structurelle du monde de l’emploi.

La digitalisation du recrutement est un enjeu majeur pour faire face à cette crise induite par le coronavirus, elle restera déterminante, avec ou sans crise sanitaire, pour les relever les défis futurs et recruter les profils les mieux adaptés aux enjeux majeurs des prochaines décennies.

Mais les ressources humaines, quel que soit l’apport des outils digitaux, doivent garder par définition une dimension humaine et être fondées sur un échange de points de vue entre des individus. De nombreux éléments subjectifs, impalpables sont déterminants dans le choix d’un candidat pour être recruté sur un poste, une fonction au sein d’une société. L’expert métier, au sein d’un cabinet de recrutement, demeure l’interlocuteur le plus à même de déterminer qui est le candidat idéal pour les missions qui lui seront confiées, au sein d’une équipe.