La semaine de 4 jours en entreprise : avantages et procédures

semaine de 4 jours

La semaine de 4 jours : Quels bénéfices pour l’entreprise 

 Si les multiples expérimentations ont prouvé que la semaine de travail de 4 jours réduit le stress des salariés et booste leur motivation, l’entreprise peut également bénéficier de cette nouvelle organisation. 

De cette manière, l’entreprise montre qu’elle agit pour le bien-être de ces salariés. S’engager sur la semaine de 4 jours prouve que l’entreprise répond aux demandes des salariés autour de la flexibilité. En effet, selon une étude de GetApp, la semaine de 4 jours est souhaitée par 76% des salariés interrogés et entraîne une amélioration de la satisfaction des équipes de 55%. 

La semaine de 4 jours va vous permettre d’améliorer vos indicateurs de performance. En effet, cette flexibilité va permettre de réduire les principales problématiques RH, à savoir l’absentéisme et les difficultés de recrutement. Cette démarche contribuera également à diminuer le taux de turnover de vos salariés.  En étant moins stressés et plus épanouis, les salariés seront plus fidèles, augmentant ainsi l’attractivité de votre entreprise. De plus, travailler un jour de moins n’aura pas d’impact négatif sur leur travail, au contraire, leur productivité augmentera. 

Les bienfaits de la semaine de 4 jours pour les collaborateurs 

La semaine de 4 jours est très bien accueillie par les employés d’entreprise, ravis de pouvoir bénéficier de 3 jours de temps libre par semaine. Cela s’explique par un meilleur équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle. Ils ont le sentiment de moins sacrifier leur quotidien au profit du travail. Ils peuvent ainsi profiter de leurs proches et prendre soin d’eux-mêmes, grâce à ces 3 jours de repos. Cette réduction de stress et de fatigue entraîne une ambiance plus positive et joviale au sein des équipes.  

La semaine de 4 jours : Quelles zones de vigilance à surveiller 

Bien que la semaine de 4 jours présente un bon nombre de bienfaits, il est utile de s’intéresser aux zones de vigilance à surveiller de près. Du côté de vos collaborateurs, mais aussi du côté de votre entreprise. 

Les risques de la semaine de 4 jours pour les collaborateurs 

L’adaptation au nouveau rythme de travail peut être difficile. Vos collaborateurs sont amenés à travailler plus intensivement chaque jour, et ils ne sont pas forcément préparés à cela. Ce rythme plus soutenu peut être à l’origine de fatigue et de stress, notamment pendant la période d’adaptation à cette nouvelle organisation. Ce changement va nécessiter une réorganisation du temps de travail, une évaluation de la quantité de travail possible à effectuer avec ce temps supplémentaire par jour et une priorisation des tâches. Une journée d’absence peut avoir un impact significatif sur des projets ou des échanges, rendant l’apprentissage de la priorisation des tâches indispensables au bon fonctionnement de la semaine de 4 jours. Cette priorisation des tâches va de pair avec l’anticipation des absences. Les salariés doivent apprendre à anticiper leur absence et respecter les deadlines. Bien que l’ambiance des équipes soit souvent meilleure grâce à la semaine de 4 jours, les liens entre collègues peuvent aussi se perdre. Si les jours d’absence au sein d’une équipe sont en décalés, les échanges entre les collaborateurs ne pourront se faire plus que sur 3 jours au lieu de 5. De plus, si vos collaborateurs ne parviennent pas à tenir le rythme, ils auront moins de temps pour partager des moments conviviaux pendant la journée. 

Les risques de la semaine de 4 jours pour les entreprises 

Pour certains secteurs d’activité, il est impossible de réaliser des semaines de 4 jours. Certaines entreprises pourront appliquer des roulements d’équipes, mais d’autres ne pourrons tout simplement pas appliquer ce modèle. La mise en œuvre de la semaine de 4 jours va demander une réorganisation complète et complexe de l’entreprise. Cela va demander un temps d’adaptation et un suivi précis des absences et présences de chacun afin de faciliter l’organisation interne. Cette nouvelle organisation pourrait également impacter la satisfaction de la clientèle. Il sera donc indispensable de bien communiquer, accompagner et écouter afin de rassurer au mieux vos clients et maintenir la qualité du service. Puisque vos salariés vont passer plus de temps au bureau, il est essentiel d’être vigilant sur les espaces de travail. Assurez-vous de proposer un environnement inspirant, accueillant, chaleureux, qui booste leur productivité et limite leur fatigue. Cela peut passer par l’aménagement d’espaces de pause, de bureaux à hauteur réglable et d’éclairage suffisant.