Recrutement en visio : souriez, argumentez, vous êtes filmé(e)

“C’est au contact d’autrui que l’homme apprend ce qu’il sait”. Cette affirmation du poète tragique grec Euripide résume en quelques mots tout l’intérêt d’un entretien d’embauche. On pourrait même, sans trop de risques, spéculer sur le fait que les entretiens de recrutement étaient déjà d’usage dans l’antique Athènes.

Un contexte favorable à l’entretien vidéo par nécessité
Hélas, “le contact d’autrui” évoqué par Euripide fait actuellement l’objet de restrictions, Covid19 oblige, il est même vivement déconseillé voire proscrit. Les progrès technologiques (internet haut débit, applications de vidéos live online…) permettent d’apporter une alternative à l’entretien en présentiel grâce à l’entrevue en distanciel. Comme pour une retransmission télévisuelle, deux alternatives s’offrent aux candidats qui postulent pour un poste et doivent se soumettre à l’exercice de l’entretien d’embauche vidéo : le direct ou le différé.

L’entretien vidéo en live : un échange par écrans interposés
Cette méthode est de plus en plus largement exploitée par les entreprises et par les cabinets de recrutement. L’interview vidéo s’est démocratisée grâce aux progrès des outils mais surtout grâce à l’optimisation notable du débit d’internet. La démocratisation du haut débit a permis d’envisager l’usage d’internet pour des échanges live fluides. Dès lors, il a été possible de proposer des entretiens d’embauche distanciels en direct. Cet usage a permis aux entreprises de bénéficier de gains de temps, d’efficacité et d’argent, en limitant les déplacements des collaborateurs ou des candidats postulants.

Des outils live de plus en plus fiables, multifonctions et faciles d’accès
Qu’il s’agisse de particuliers ou de professionnels, le nombre d’internautes qui utilisent des solutions de vidéo-live sont de plus en plus nombreux, le panel des profils des utilisateurs est de plus en plus large, du professionnel averti au retraité débutant. Les objectifs des usagers sont aussi très variés, du maintien à distance de liens familiaux aux meetings stratégiques de grands groupes industriels.

Aborder et préparer l’interview vidéo en live
Le fait de ne pas être en face à face, dans un bureau ou une salle de réunion, peut pour certains candidats avoir un impact positif sur leur stress. Mais il faut s’assurer que tout est prêt pour qu’aucun incident technique, qu’aucun imprévu, notamment quand on se trouve à son domicile (un téléphone qui sonne, l’intrusion d’un membre de sa famille, une coupure de réseau…) ne viennent perturber l’échange dont l’enjeu n’a rien d’anodin.

Le choix de la pièce depuis laquelle on participe à cette interview est primordial, son acoustique, la lumière. L’ameublement, le décor doivent aussi faire l’objet d’une attention toute particulière. Il est préférable de vérifier que dans le cadre de l’écran de contrôle, on ne distingue pas d’objets de décoration, d’illustrations qui pourraient desservir l’image du candidat, son sérieux, sa moralité…

L’interview différée, un gain de temps et d’efficacité pour le recruteur
Les candidats qui souhaitent postuler pour une offre d’emploi doivent de plus en plus souvent se confronter à l’exercice d’un enregistrement vidéo en ligne et en solo. Surtout quand les candidats retenus dans la première phase sont nombreux.

Le principe est simple. Un menu de questions est proposé. Les candidats doivent préparer leurs réponses, les enregistrer et éventuellement (c’est une option dans certains cas) la réenregistrer si l’on n’est pas satisfait, selon les technologies choisies.

Cette méthode offre plus de souplesse aux entreprises qui recrutent. Cette formule évite de mobiliser des collaborateurs pendant l’interview. Les candidats sont filmés mais n’ont pas d’interlocuteur face à eux sur l’écran. Une liste de questions leur est proposée. Ils enregistrent leurs réponses via l’application qui est proposée par le recruteur.

Un certain nombre d’outils en ligne sont utilisés pour ces entretiens en différé ; on peut citer entre autres Visiotalent (disponible également en live), Interview App, Easyrecrue… Ces applications sont disponibles via des ordinateurs ou des smartphones.

L’un des arguments majeurs qui incitent les recruteurs à utiliser ce mode de recrutement, c’est bien évidemment le gain de temps pour leurs consultants mais aussi pour les candidats.

L’entretien en différé constitue généralement une étape dans le process de recrutement, il permet de constituer une “short list” pour la 2e phase sous forme d’entretiens en direct. Ce process permet de récolter des données sur les candidats plus fiables que celle d’un simple CV. C’est assez fréquemment une étape préliminaire pour constituer la liste des candidats retenus pour l’entretien en live (en présentiel quand il n’y a pas de pandémie ou en distanciel si la situation sanitaire l’impose).

Live ou différé, préparation et rigueur sont indispensables
Si l’entretien vidéo peut en apparence sembler moins stressant, il ne faut pas pour autant négliger les règles élémentaires de l’entretien avec un ou des recruteurs. La ponctualité est bien évidemment de de rigueur. Car comme le disait très justement avec ironie, un auteur dramatique, André Roussin : « j’ai remarqué souvent que les gens qui sont en retard sont de bien meilleure humeur que ceux qui ont dû les attendre ».

Les spécificités de l’entretien en distanciel
La 1ère grande différence avec un entretien en présentiel, c’est l’importance de la vérification technique, de l’isolement, de s’assurer d’être dans un endroit calme, qu’on ne sera pas dérangé, et ce qu’on soit le recruteur ou le recruté. Un rendez-vous présentiel ne nécessite pas de préparation et la vérification de réglages techniques, il faut juste s’assurer qu’on ne sera pas dérangé, ni par une personne présente au domicile ou au bureau, ni par un appel téléphonique.

La distance ne doit pas gommer les règles de base de l’entretien
Tout ce qui fait la richesse du facteur humain, ses spécificités, son caractère différenciant, tous ces éléments qui ne doivent pas apparaître sur un C.V. peuvent être mis en évidence au cours de l’entretien. Les moyens pour les valoriser sont impalpables. Il est donc plus complexe de parvenir à faire percevoir ses atouts personnels, par l’intermédiaire d’un écran. Il faut puiser ses arguments dans un registre de nuances, car comme l’écrit Daniel Pennac, « on ne force pas une curiosité, on l’éveille ». Éveiller la curiosité, voilà l’une des clés de l’entretien, c’est l’un des défis majeurs, à relever en mode distanciel.